Comment différencier le cuir et le simili ?

Catégories : Définitions du cuir

Distinguer le cuir véritable d'une peau synthétique est important pour l'entretien ou la rénovation. Le prix est la première chose qui doit vous alerter ! La maîtrise du cuir nécessite un réel savoir-faire, c'est une matière vivante avec une espérance de vie incroyable. Chaque pièce est unique de par sa peau ! Un divan ou fauteuil en cuir coûtera plus cher qu'un mobilier en simili cuir. Le prix s'explique par la qualité de cette matière, le cuir étant le fruit d’un travail complexe tandis que le simili cuir reste une matière plastique et bon marché.

Le cuir et le simili cuir sont deux matières totalement différentes mais il n’est pas toujours évident de les différencier. Pour identifier le véritable cuir du simili cuir, vous pouvez utiliser vos sens, à savoir le toucher, l’odorat et la vue. Le véritable cuir est facilement reconnaissable lorsque l’on prend la peine de se pencher un peu plus sur ses caractéristiques.

cuir ou simili cuir photo rectangle

Distinction du cuir et du skaï par le toucher

Le cuir est une matière animale, douce et chaude au toucher. Les matières artificielles ne conservent pas la chaleur et ne la laissent pas passer, alors que le cuir véritable se réchauffe presque immédiatement dans les mains. Il conserve également la température corporelle encore quelques instants après que l'on ait enlevé un vêtement en cuir ou que l’on se soit relevé de l’assise d’un canapé en cuir.

La peau synthétique peut se réchauffer légèrement au contact du corps, mais sa superficie sera un peu humide. Le vrai cuir est toujours sec.

Le véritable cuir sera toujours plus lourd que le similicuir. Et cette règle marche même pour les petits articles, surtout pour les gants. Bien entendu, les différents types de cuir influent aussi, par exemple, le cuir de chèvre pèse moins que le cuir de vache. Mais dans tous les cas, la peau synthétique sera plus légère que n'importe quel type de cuir. De plus, parfois, le similicuir peut être plus léger que certains tissus.

Déceler l’odeur caractéristique du cuir

Pour différencier le cuir et le simili cuir, vous pouvez faire appel à votre odorat en sentant la surface des deux matières. Le cuir dégage une odeur plus forte et marquée que le simili cuir, ce dernier dégage une odeur de plastique voir aucune odeur. Méfiez-vous des fabricants qui utilisent des parfums de synthèse pour imiter l’odeur du cuir. Ils peuvent être très malin et vous mettre sur la mauvaise voie.

Ouvrir les yeux et différencier les matières

Une autre manière de différencier le cuir du simili est d’utiliser vos yeux. Le simili cuir peut présenter une surface grainée, texturée avec un motif identifiable. Le cuir quant à lui est imparfait du fait qu’il s’agisse d’une matière naturelle. Nous observons également que le simili cuir est souvent plus brillant que le cuir, il semble compliqué pour les industriels de reproduire l’aspect mat du cuir véritable. Méfiance car là encore les fabricants sont doués pour mettre les consommateurs sur la mauvaise piste.

Tester la résistance de la matière

Le cuir est plus épais que le simili cuir, il aura donc tendance à être moins sujet aux plis lorsque vous appuierez dessus. Vous pouvez aussi utiliser une aiguille pour traverser la matière, si l’aiguille traverse la surface sans encombre, il y a fort à parier qu’il s’agit d’un simili cuir.

Déposer une goutte d'eau sur les deux matières peut également vous aider à différencier le vrai du faux cuir. Il suffit de verser de l'eau sur votre canapé. Si celle-ci est absorbée, alors votre canapé est en cuir véritable. C'est une méthode très simple, quoique peu facile de tester pendant les essayages. Le cuir véritable absorbe toujours l'humidité. Cela se remarque surtout sur des tons clairs : la tache sombre se verra sur le vêtement jusqu'à ce que l'eau sèche. Les articles en faux cuir n'absorbent pas l'eau et la couleur ne change pas.

Prêt pour différencier le cuir et le skaÏ ?

Le cuir est une matière organique, c'est-à -dire qu'elle vit. Elle est donc irrégulière, présente des imperfections comme des cicatrices et de minuscules pores. C'est d'ailleurs ce qui fait tout son charme. Si vous avez l'œil, vous devriez pouvoir différencier un simili d'un cuir mais ne vous laissez pas tromper car certains fabricants imitent avec précision ces imperfections sur du simili. Qui plus est, chaque peau est différente et il n'existe pas un seul et unique aspect qui puisse vous permettre de vous repérer précisément. Par exemple, le cuir de chèvre sera plus graineux alors qu'un cuir d'agneau aura tendance à être plus lisse.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Un doute sur la réparation cuir à effectuer ?


Demande de diagnostique

Vous avez un question ? Vous souhaitez un renseignement ? Vous souhaitez nous montrer un échantillon de cuir afin de diagnostiquer un problème ?

Envoyez-nous un message en précisant votre demande, et nous reviendrons vers vous rapidement pour vous renseigner.

Demander un diagnostic

Pour la période de Noël profitez de 15% de remise supplémentaire sur tous nos produits.

Utilisez le code ci-dessous

VUVPJBI9

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour réaliser
des statistiques de visites et améliorer la performance et les fonctionnalités de ce site. En savoir plus