Bonjour, pouvons nous vous aider ?

Le cuir et son origine:

L'industrie du cuir est une des plus anciennes dans l'histoire de l'humanité. Nos ancêtres les plus lointains utilisaient des peaux afin de protéger leur corps, leurs mains et leurs pieds. Le cuir est fait à partir de la peau de n'importe quel mammifère, reptile, oiseau ou poisson grâce à un procédé qu'on appelle le tannage. Ce procédé préserve la peau qui sans cela se putréfierait rapidement.

De nos jours, au moins la moitié du cuir produit se transforme en chaussures et environ un quart en habillement. Seuls 15% environ sont utilisés pour l'ameublement et le reste est transformé en articles de maroquinerie et autres produits de consommation.

A cause de sa durabilité et de son confort, le cuir a de tous temps été utilisé pour la garniture des sièges d'ameublement ou de moyens de transport. Les premiers cuirs étaient faits à partir de cuir de vache, de vachette, de peaux de porc, de peaux de sauvagines ou de caprins. Les peaux provenaient d'animaux chassés ou élevés à des fins alimentaires. La tendance actuelle veut que la majeure partie du cuir d'ameublement provienne de peaux de bovins (c'est à dire du cuir de vache) étant donné que celles-ci sont facilement disponibles et se prêtent mieux aux besoins des créateurs, producteurs et clients d'aujourd'hui.

Loin de perdre de sa popularité, le cuir reste encore le matériau de choix pour bien des gens, non seulement pour l'ameublement qu'il soit commercial ou privé, mais également pour l'industrie automobile, l'aviation et le secteur nautique.

Les caractéristiques naturelles du cuir

Le cuir véritable est un produit naturel. Il respire, est chaud, et possède des caractéristiques qui rendent chaque peau unique. Le cuir portera toujours les marques de son origine naturelle, et ces caractéristiques peuvent se manifester sous la forme de cicatrices, de marques de croissance, de zones à la densité de fibres ou la structure de pores inégales. Ces marques ne compromettent en aucun cas la qualité du cuir. Ce sont des signes que les acheteurs avertis apprécient lorsqu'ils achètent du cuir. Avec le temps et l'utilisation, le cuir développe une patine qui en souligne la beauté.

Veines et marques de croissance

Ce sont des indications de l'âge de l'animal et en tant que telles, elles sont semblables au fil sur une pièce de bois. Elles peuvent aller de la marque très prononcée dans la région du cou, à de très subtiles bandes en travers de la peau, perpendiculaires à la raie du dos. Les marques de croissance les plus prononcées sont souvent placées à l'arrière du dossier des sièges.

Cicatrices

Elles se forment généralement au contact des fils de fer barbelés ou par les cornes d'un autre animal. Lorsque ces marques sont cicatrisées, le nouveau derme est aussi solide que le reste de la peau, mais non cicatrisées elles devraient être rejetées car une tension sur cette partie de la peau risque de créer une déchirure.

Variations du grain de la peau

La texture de la fibre varie beaucoup, de lâche dans la région du ventre, elle devient tendue sur la colonne. Les zones les plus lâches ont donc plus de prêtant.

Les variations dans la structure des pores sont particulièrement visibles sur les cuirs au grain naturel sur lesquels on observe parfois des agrégats de pores dilatés.

Variations de couleurs

Chaque peau est unique ; et à cause des différents grains de peau mentionnés ci-dessus, les teintures et les finis pénètrent différemment dans chaque partie de la peau, ce qui lui donne des nuances élégantes. Alors même que nous nous efforçons de maintenir une uniformité, cela n'est pas toujours possible, et pas nécessairement souhaitable.

 

Les différents tannages

Tannage végétal

Dans ce processus la peau est traitée avec des tannins végétaux extraits de l'écorce et du bois de certains arbres. Pendant des siècles, l'écorce du chêne a été utilisée comme source de tannin, mais aujourd'hui, le tannin de mimosa, extrait de l'écorce de différentes variétés de mimosa, est plus commun. Le tannage végétal est traditionnellement effectué dans des fosses : les peaux sont suspendues dans une série de fosses ou de cuves remplies d'une solution tannante qui devient de plus en plus forte jour après jour. Ce processus est lent et peut prendre plusieurs semaines, voire plusieurs mois, avant que les peaux soient entièrement tannées. Cette méthode est à présent rarement utilisée dans la production du cuir d'ameublement. Des processus plus modernes contrôlés de manière plus scientifique sont empruntés, utilisant des foulons dans les étapes plus tardives du processus afin de l'accélérer.

Tannage minéral

Ce tannage est généralement effectué à l'aide de sulfate de chrome basique, un sel minéral qui pénètre très rapidement dans la peau, le processus de tannage est ainsi complété en vingt-quatre heures. Le cuir est alors d'un bleu canard léger/pale, et après les traitements appropriés deviendra un cuir souple moderne de haute qualité. D'autres tannages minéraux (ex: alun) sont également utilisés.

Le retannage

Les peaux sont maintenant dans la dernière étape de production. Un processus de foulonnage permet l'ajout de teintures, de fongicides chimiques, d'un agent de retannage, de liqueurs grasses qui donnent au produit fini une souplesse au toucher, et si nécessaire des produits ignifugeants.

Séchage

Les peaux sont tout d'abord séchées en essorant le surplus d'eau dans une grande essoreuse ou machine de mise à vent, et en étendant les peaux sur un cadre qui est ensuite passé dans un séchoir.

 

Les différents types de finitions

Pigmentation et vernissage

On applique des pigments sur la surface des peaux finies. On les enduit par rouleau ou par combinaison pour la première application, et au pistolétade par pulvérisation pour ajouter les couches de pigments suivantes. Une couche finale de vernis est appliquée afin de donner au fini une pellicule protectrice contre l'usure et les salissures.

Impression

On « imprime » parfois un grain sur la surface du cuir. Ceci crée un break plus uniforme (l'aspect naturel qui apparaît sur les plis de la peau) et permet de camoufler les cicatrices et les marques.

Lustrage

Les peaux sont placées dans de grands tambours rotatifs en inox. Au cours de ce processus les fibres naturelles commencent à se détendre et une souplesse au toucher (la poignée) est créée.

Le cuir pleine fleur est un cuir ayant conservé sa surface d'origine : la fleur. Partie noble du cuir, laissant apparaître les caractéristiques de la peau : grain naturel et rides.

Le cuir aniline est un cuir « pleine fleur » ayant reçu une mise en teinte au foulon à l'aniline sur lequel le finissage transparent est réalisé par un film protecteur très léger qui confère à la peau douceur et souplesse.

Le cuir fleur corrigée est un cuir ayant subi un léger ponçage de la fleur dans le but d'en homogénéiser la surface et de supprimer certaines marques trop prononcées.

Le cuir pigmenté se dit d'un cuir pleine fleur ou d'un cuir fleur corrigée sur lesquels le finissage opaque donne une surface plus régulière et une meilleure tenue à l'usage.

Le nettoyage et l'entretien du cuir

Nettoyage du cuir fini

Utilisez un chiffon trempé dans un savon pour cuir (sans détergent). Appliquer le chiffon sur la surface à nettoyer par mouvements circulaires en retournant régulièrement le chiffon. Utiliser une brosse à poil doux si votre cuir est très grainé (taurillon, buffle...). Evitez tout frottement agressif. Répétez l'opération si nécessaire.

N'utilisez pas de liquides nettoyants ou de préparations à moins que cela ne vous ait été spécialement conseillé par un professionnel (pas un revendeur).

Ne le nettoyez pas trop souvent, le cuir ne nécessite généralement que peu de soins! Deux fois par an cela est suffisant.

Soin et entretien

Il n'est pas essentiel pour la longévité du cuir qu'il soit régulièrement nettoyé, cependant, une accumulation de saleté ou de graisse pendant un certain temps n'est pas souhaitable et bien entendu, plus elle se prolonge, plus il sera difficile de l'enlever. La saleté est abrasive et si elle est laissée un certain temps, dans les cas extrêmes, elle rongera le revêtement protecteur. Un nettoyage régulier peut être effectué en utilisant un chiffon et un savon spécial pou cuir.

Il est important de noter que le cuir aniline pleine fleur ou les cuirs naturels sont plus fragiles, ils ne doivent pas être nettoyés avec de l'eau, ou quelconques produits vendu en droguerie qui pourraient entraîner un dommage irréparable.