Comment rénover un canapé en simili cuir

La rénovation d’un canapé en cuir synthétique : comment faire ?

Dès que vous apercevez des dommages, tels que des craquelures, des griffures ou des fissures sur vos meubles de salon, il est temps d’agir. Réaliser une restauration est tout à fait possible, à condition d’avoir tout le matériel nécessaire et de bons conseils à votre disposition. Ne laissez pas passer trop de temps pour débuter les travaux, car une matière abîmée a plus de chances de se détériorer davantage et de manière rapide. Vous éviterez donc de devoir procéder à une réparation plus conséquente. Alta Cuir vous dévoile comment rénover un canapé en simili cuir avec une méthode simple et efficace. N’attendez plus pour redonner une seconde vie à votre intérieur !

Rénover un canapé en simili cuir : quelles sont les propriétés de la matière ?

Le simili cuir, peut également être appelé skaï, cuir synthétique ou artificiel. Il s’agit d’un revêtement composé d’une couche de textile recouverte par une enduction polyuréthane. C’est-à-dire qu’une protection en plastique est apposée sur le support de base. Celle-ci est non seulement colorée, mais elle est également dotée d’un relief de surface qui lui donne une apparence proche de celle du cuir organique. Bien que le cuir artificiel soit solide, il a besoin d’un entretien spécifique pour ne pas devenir poreux.

Le mobilier en cuir synthétique est très apprécié dans les salons, car il apporte indéniablement du cachet. Son prix, bien plus accessible que celui du vrai cuir et sa facilité d’entretien arrivent à convaincre de nombreux individus d’opter pour cette matière.

Différencier le cuir artificiel et le cuir naturel

Le cuir artificiel vise à imiter l’aspect de son homologue naturel. Il existe cependant des méthodes qui peuvent vous aider à les différencier, car ils sont en réalité bien différents l’un de l’autre. Aidez-vous de vos sens pour faire la distinction de ces deux matériaux.

Lorsque vous touchez du cuir synthétique, vous pouvez constater que celui-ci est plus fin. D’autre part, son grain est lisse, régulier et brillant. Le cuir organique est, quant à lui, marqué par des imperfections. L’irrégularité de la matière est due à l’implantation des poils et au vécu de l’animal dont il provient.

Le skaï est froid et inodore, alors que le matériau naturel laisse émaner une certaine chaleur lorsqu’il est en contact avec le corps humain. De plus, son odeur est bien caractéristique et ne devrait pas vous tromper. Faites tout de même attention, car il existe sur le marché des parfums de synthèse. Ceux-ci sont utilisés pour tromper les potentiels clients, afin que ces derniers paient le prix fort. Gardez à l’esprit que les éléments artificiels ne conservent pas la chaleur.

Si vous avez acheté un canapé à un tarif peu élevé, il y a de grandes chances que celui-ci soit réalisé en simili cuir. Le cuir véritable a une durée de vie qui s’étend sur de nombreuses années. C’est la raison pour laquelle son coût est considérable.

Quand faut-il rénover du skaï ?

Lorsque le cuir artificiel présente des dégâts, tels que des craquelures, des fissures ou une décoloration, il sera alors nécessaire de le rénover.

Les causes de ces dégradations sont nombreuses :

les frottements ;

  1. l’usure ;
  2. les changements de température ;
  3. l’humidité ;
  4. l’exposition au soleil ;
  5. la négligence ;
  6. le manque d’entretien ;
  7. les incidents du quotidien, etc.

Nous pouvons vous garantir que les travaux de restauration sont réalisables depuis votre domicile. Il n’est pas nécessaire de vous débarrasser de votre mobilier alors que vous pouvez facilement lui redonner son aspect d’origine.

Différencier le cuir artificiel et le cuir naturel

Le cuir artificiel vise à imiter l’aspect de son homologue naturel. Il existe cependant des méthodes qui peuvent vous aider à les différencier, car ils sont en réalité bien différents l’un de l’autre. Aidez-vous de vos sens pour faire la distinction de ces deux matériaux.

Lorsque vous touchez du cuir synthétique, vous pouvez constater que celui-ci est plus fin. D’autre part, son grain est lisse, régulier et brillant. Le cuir organique est, quant à lui, marqué par des imperfections. L’irrégularité de la matière est due à l’implantation des poils et au vécu de l’animal dont il provient.

Le skaï est froid et inodore, alors que le matériau naturel laisse émaner une certaine chaleur lorsqu’il est en contact avec le corps humain. De plus, son odeur est bien caractéristique et ne devrait pas vous tromper. Faites tout de même attention, car il existe sur le marché des parfums de synthèse. Ceux-ci sont utilisés pour tromper les potentiels clients, afin que ces derniers paient le prix fort. Gardez à l’esprit que les éléments artificiels ne conservent pas la chaleur.

Si vous avez acheté un canapé à un tarif peu élevé, il y a de grandes chances que celui-ci soit réalisé en simili cuir. Le cuir véritable a une durée de vie qui s’étend sur de nombreuses années. C’est la raison pour laquelle son coût est considérable.

Comment rénover un canapé en simili cuir ? La méthode

Avant toute chose, il vous faudra inspecter le canapé dans les moindres recoins pour ne manquer aucune zone abîmée. Retirez les parties amovibles, comme les coussins ou les dossiers. Vous pourrez ainsi vous assurer que l’emplacement des détériorations est facilement accessible, afin de vous simplifier l’opération le jour J.

Regardez s’il y a des déchirures et quelle est leur étendue. Relevez également la couleur de votre mobilier, afin de la retrouver plus rapidement lors de la sélection des produits de réparation. Lorsque vous avez la liste des travaux à effectuer, vous pouvez vous lancer dans la rénovation du canapé en simili cuir.

Le nettoyage du skaï

Commencez par dépoussiérer le support avec un aspirateur ou un chiffon doux non pelucheux.

Dotez-vous d’une brosse à poils souples et d’un savon cuir pour retirer les saletés grasses. Effectuez des mouvements circulaires sans appuyer fortement. Retirez l’excédent de liquide et laissez sécher à l’air libre.

La rénovation du simili cuir abîmé

Aidez-vous d’une résine pour combler les fissures et autres aspérités. Vous retrouverez ainsi une surface lisse. N’hésitez pas à faire plusieurs passages en déposant le produit en fines couches. Un papier abrasif vous aidera à poncer la zone concernée.

La coloration

Appliquez une peinture pour simili cuir, comme le Résicolor, en petite quantité pour redonner de l’éclat au support. Si vous ne trouvez pas le coloris souhaité sur le nuancier, contactez-nous et nous le réaliserons sur mesure.

La protection du cuir synthétique

Lorsque vous rénovez du cuir synthétique, il est essentiel d’appliquer un fixatif pour protéger les opérations réalisées jusque-là. Cela permet également d’apporter une protection efficace contre l’humidité et les frottements. Respectez bien le temps de séchage de 6h avant d’utiliser votre canapé à nouveau.

L’entretien du cuir artificiel

Pour entretenir le simili cuir, pensez à enlever les poussières sèches régulièrement en vous aidant d’un tissu en microfibre par exemple. De plus, l’imperméabilisation de la matière est une étape importante qu’il ne faut pas oublier. Vous n’avez pas besoin d’appliquer de la crème cuir sur un support en plastique.

Différencier le cuir artificiel et le cuir naturel

Le cuir artificiel vise à imiter l’aspect de son homologue naturel. Il existe cependant des méthodes qui peuvent vous aider à les différencier, car ils sont en réalité bien différents l’un de l’autre. Aidez-vous de vos sens pour faire la distinction de ces deux matériaux.

Lorsque vous touchez du cuir synthétique, vous pouvez constater que celui-ci est plus fin. D’autre part, son grain est lisse, régulier et brillant. Le cuir organique est, quant à lui, marqué par des imperfections. L’irrégularité de la matière est due à l’implantation des poils et au vécu de l’animal dont il provient.

Le skaï est froid et inodore, alors que le matériau naturel laisse émaner une certaine chaleur lorsqu’il est en contact avec le corps humain. De plus, son odeur est bien caractéristique et ne devrait pas vous tromper. Faites tout de même attention, car il existe sur le marché des parfums de synthèse. Ceux-ci sont utilisés pour tromper les potentiels clients, afin que ces derniers paient le prix fort. Gardez à l’esprit que les éléments artificiels ne conservent pas la chaleur.

Si vous avez acheté un canapé à un tarif peu élevé, il y a de grandes chances que celui-ci soit réalisé en simili cuir. Le cuir véritable a une durée de vie qui s’étend sur de nombreuses années. C’est la raison pour laquelle son coût est considérable.

Les produits Alta Cuir indispensables pour la rénovation du simili cuir

Depuis 2014, Alta Cuir vous propose une gamme complète d’articles réalisés pour la rénovation du skaï. Ces produits sont spécialement conçus pour que vous puissiez vous occuper correctement de vos accessoires ou de vos meubles. Ils sont faciles d’utilisation et vous garantissent un résultat impeccable à domicile. Réparer un canapé en simili cuir n’aura plus aucun secret pour vous !

Nous vous accompagnons pas à pas pour vous guider à travers les différentes étapes. Une notice et une méthodologie complète accompagnent les kits ou les articles vendus à l’unité. Nous sommes également disponibles par mail ou par téléphone si vous avez besoin de conseils supplémentaires ou si vous êtes en proie au doute lors d’une opération.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser